L'un des concepteurs de l'attraction Captain Eo raconte l'histoire du projet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'un des concepteurs de l'attraction Captain Eo raconte l'histoire du projet

Message par MyFragglerock le Sam 27 Mar 2010 - 10:53

Jim Hill, rédacteur en chef d'un site Internet consacré majoritairement à la Walt Disney Company, a interviewé Rick Rothschild, l'un des "Imagineers" (nom donné aux ingénieurs chargés de la construction des attractions Disney) ayant travaillé sur le projet Captain Eo. L'attraction a rouvert ses portes il y a quelques semaines en Californie, à Anaheim. L'occasion pour les deux hommes de revenir ensemble sur l'histoire de ce court-métrage.

Tout a commencé par un appel téléphonique de Michael Eisner, le PDG de Disney, en 1985... "Eisner voulait qu'on imagine quelques concepts à présenter à George Lucas et à Michael Jackson. Michael [Eisner] espérait parvenir à faire collaborer ces deux là avec les Imagineers sur un nouveau film en 3D pour les parcs. Oh, et, au fait... ai-je mentionné qu'il voulait recevoir ça dans un délai de trois jours ?"

Trois jours... c'est le délai qui leur a été nécessaire pour imaginer trois scénarios :


Dans le premier, Michael Jackson aurait incarné un personnage inspiré de Peter Pan, vivant dans une forêt magique peuplée de créatures mythologiques. La paix de ce royaume enchanté aurait alors été troublée par la maléfique Reine de Glace... et Michael Jackson aurait eu recours au pouvoir de la musique pour faire fondre son coeur gelé. Problème de ce scénario : il n'était pas en adéquation avec l'implantation future de l'attraction. En effet, les parcs Disneyland sont partagés en plusieurs zones, ou "lands", correspondant chacun à un univers bien particulier. L'attraction était destinée à Tomorrowland, la zone futuriste du parc. "Le seul problème avec cette idée, c'est qu'on nous avait chargés d'inventer un concept pour un nouveau film 3D pour Tomorrowland. Quelque chose qui allierait le style space fantasy de George Lucas et la musique de Michael Jackson. Et ce premier concept n'était pas vraiment fait pour Tomorrowland", se souvient Rothschild. "C'était plus adapté à Fantasyland".

Deuxième concept : l'idée consistait à exploiter l'affection de Michael Jackson pour les parcs Disney... en imaginant qu'il était resté dans le parc après la fermeture. Confronté à de multiples péripéties dans l'obscurité nocturne, il en serait arrivé à danser sur "Thriller" aux côtés des personnages de l'attraction "Pirates des Caraïbes".

Le troisième concept est celui qui a finalement été retenu, dans lequel Michael Jackson incarne un capitaine de l'espace en mission pour sauver une planète aux mains d'une reine malfaisante.

"Quand nous avons montré ces trois concepts à Michael et à Frank (Note : Frank Wells, directeur financier de la Walt Disney Company), ils ont immédiatement ciblé un scénario. Et la même chose s'est produite quand nous avons montré ces trois mêmes concepts à George Lucas et à Michael Jackson. Ils ont tous penché en faveur de la même histoire. Et c'était celle du "musicien intergalactique", qui est finalement devenue connue sous le nom de 'Captain Eo'", raconte Rothschild.

Une fois cette première étape franchie, le projet a été créé assez rapidement : "Je me souviens d'une réunion dans le Model Shop où nous montrions à George Lucas des idées de décors, d'accessoires et de costumes. George avait brièvement regardé le tout puis avait dit 'J'aime celui-là, celui-là, je n'aime pas celui-ci, utilisez celui-là'. Et, sur ces mots, la réunion était terminée".

Bien entendu, tout n'a pas été si simple et la réalisation des effets 3D s'est avérée plus complexe que ce à quoi George Lucas s'attendait. Un jour, alors qu'il se trouvait avec Rick Rothschild dans le cinéma où ils testaient les effets du film, Lucas s'est confié à lui : "Lucas m'a dit que, compte tenu que Captain Eo n'était censé durer que 17 minutes - ce qui correspond à 1/7e de la durée moyenne d'un long-métrage, il pensait que la réalisation de ce film 3D pour Disney ne prendrait qu'1/7e du temps qu'il lui fallait pour faire un long-métrage classique. Mais George a dû admettre qu'il avait tort". En effet, le nombre de plans nécessaires au tournage d'une vidéo en trois dimensions était bien supérieur à celui d'un film ordinaire en 2D.

Pour répondre à l'intérêt hors norme suscité par l'ouverture de l'attraction le 18 septembre 1986, Disneyland avait décidé d'ouvrir ses portes pendant soixante heures consécutives. Du jamais vu... "Il faut se souvenir que, jusqu'à cette date, Disney n'avait jamais rien fait de tel. Les films 3D que nous avions faits précédemment, comme Magic Journeys, étaient plus poétiques. Et arrivait Captain Eo, un film 3D avec un scénario. Un début, un milieu et une fin. Sans compter que c'était la première fois qu'un show aussi lié au divertissement contemporain était créé pour les parcs à thème. Nous avons reçu une réaction extrêmement positive du public sur ce projet".

Jim Hill, l'auteur de l'article, précise que 25 ans après, la réponse du public est toujours aussi enthousiaste. Dimanche dernier, la séance à laquelle il a assisté se jouait dans un cinéma plein à craquer jusqu'au dernier siège. Si la foule laissait parfois échapper quelques rires en voyant apparaître à l'écran des danseurs au look un peu démodé, tous ont applaudi et crié lors de la première apparition de Michael Jackson puis manifesté leur joie pendant "We Are Here To Change The World".

"C'est agréable de voir qu'un projet sur lequel nous avons tous travaillé si dur il y a presque 25 ans, tient encore bon et est encore capable de divertir les gens. Mes jumeaux âgés de 7 ans ont vu récemment Captain Eo pour la première fois et l'ont adoré... ce qui est un véritable témoignage de l'attrait exercé par ce film 3D", commente Rothschild.

Sollicité pour superviser le lifting de l'attraction en vue de sa réouverture au public, Rothschild a insisté sur le caractère unique de cet évènement : "J'en parlais justement avec Tony Baxter et, à sa connaissance, c'est la première fois que Walt Disney Imagineering fait quelque chose comme ça. Oui, les Imagineers ont fait des choses comme mettre à jour "Great Moments with Mr Lincoln" en y ajoutant un nouveau personnage [...] mais faire revenir un film 3D qui n'a pas fondamentalement changé ! Selon Tony, ça n'a jamais été fait avant. Donc c'est génial d'avoir été là au tout début avec Captain Eo et de faire maintenant partie de la renaissance de ce film 3D".

Source : ElusiveShadow.com / Jim Hill Media

_________________

L.O.V.E & beLIEve
Au fond de mon coeur Michael sera toujours aussi présent car il n'y a pas de personne plus humaine, plus généreuse, plus belle, plus innocente sur cette maudite Terre....I LOVE YOU MICHAEL & I MISS YOU

MyFragglerock

Messages : 1130
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 39
Localisation : Seine et Marne FRANCE

http://www.youtube.com/MyFragglerock

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum